Les petits trous

Quand de petits trous s’accumulent au fils des ans à l’intérieur d’un petit corps, d’un petit cœur qui en a vu beaucoup, comment arrivé à gérer le trou immense que cela finit par former? Comment faire la part des choses et ne pas en vouloir aux gens qui ont creusé ses petits trous au fils du temps, la plupart du temps sans le réaliser... Mais qui l’ont quand même fait. Comment aurait-il pu savoir qu’il creusait à des endroits si importants pour nous? Des endroits si fragiles et que ce n’était pas prévisible que ça allait céder si vite. En croyant faire le bien on se tait sur leur existence pensant qu’il y aura une fin, et que seule on arrivera à réparer tout ça. Mais les actions, les inactions, les paroles, les silences percent et creusent qui ramassera tout ça? Est-ce qu’on veut vraiment rapiécer ses trous en recouvrant ensuite tout cela de peinture comme si on ignorait ce qu’il y avait en dessous? Où si on serre notre cœur tellement fort pour qu’il rebouche ses trous de lui-même plus fermement et qu’il reparte en neuf bien ficelés en réfléchissant à deux fois avant de donner pelle et marteau, confiance, temps, et liberté à ceux qui sont dans sa vie où le seront. Les réflexions sont nombreuses. Les tentations sont nombreuses de croire que l’on veut remplacer des personnes. Parfois c’est le cas. D’autres fois on redonne aux personnes qui ont fait les petits trous la place qu’ils auraient dû avoir lorsqu’ils ont commencé à creuser. Et contre toute attente on pense à soi.

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout