Quand c’est papa le travailleur essentiel

Je pense à toi aujourd’hui, si toi aussi tu t’occupes de tes enfants à la maison pendant que ton mari travaille sans relâche comme travailleur essentiel. Qu’il sauve des vies à l’hôpital, qu’ils essaient de rendre la dignité à des ainés dans des CHSLD où bien qu’il soit comme moi de nuit dans un dépanneur. Quand il est sorti parmi les travailleurs essentiels, ça nous a fait sourire en coin en pensant à ceux qui nous ont déjà dit que c’était une jobine en attendant… Premièrement ça fait 8 ans… Et on voit avec la pandémie que les dites jobines ont toutes été considérées essentielles. Sa jobine il l’a run 8 jours sur 8 en ce moment. J’imagine que toi aussi tu es comme moi et que tu trouves que les journées sont tellement plus longues que 24 heures qu’il y a un jour de plus qui a fini par s’ajouter à ta semaine? Je pense à toi aujourd’hui, parce que j’ai le goût de te dire que même si tu aimes ton rôle de maman, plus que tout au monde. Que tu sois une mère qui travaillait avant, qui est en congé temporaire forcé. Que tu aies décidé de rester à la maison en ce moment ou que tu étais déjà à la maison avant, tu as le droit d’être un peu tanné, sans te sentir coupable. C’est normal que tu ne saches plus comment les occuper, que tu n’aimes pas ça jouer au professeur parce que tu détestes réaliser que tu ne comprends rien sous les yeux de ton enfant qui attend des explications. Tu as le droit d’avoir aussi peur que tes enfants de ce qui se passe.

Sache que moi aussi ça m’arrive de me contredire quand je réfléchis à mon propre plan de déconfinement dans le future. Comme toi je veux rassurer mes enfants et leur dire à peu près ce qu’on fera avec eux et comment on le fera et quand on pourra. Ça m’arrive aussi de changer d’idée chaque jour selon la conférence, selon ce que je lis et selon mon cœur. De vouloir les protéger, mais de vouloir que la vie reprenne pour la santé mentale de tous le monde. Je veux les protégés d'eux-mêmes, et des vilains tours que l'isolement pourrait tous nous causer.

Tu as peut-être l’impression par moment de porter ton bateau toute seule, avec tes enfants sous un bras et ta rame sous l’autre. Des fois, tu as peut-être l’impression que ça penche d’un bord et que tu vas prendre l’eau. Mais ne t’inquiète pas, on est toute pareil. Ce n’est pas vrai que c’est plus beau ailleurs. Y en a juste qui se sont forcé plus que d’autres pour faire leur arc-en-ciel… Mais on est tous dans le même bateau. Je pense à toi maman «comme moi» et j’avais envie de te souhaiter une belle fête des Mères et de te dire «on lâche pas!» Et même s’ils nous trouvent peut importe où on se cache, bien il ne faut juste pas se sentir coupable d’avoir essayer de se cacher 2 minutes 😉

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now